La crise sanitaire liée au coronavirus a une fois de plus relancé la sempiternelle question de la digitalisation des entreprises. En effet, les 22 % qui hésitent encore à opter pour la numérisation font aujourd’hui les frais de leur vision peu prospective. Par ailleurs, celles qui disposent déjà de parc informatique ne sont pas pour autant sorties de l’auberge. Elles doivent en réalité résoudre l’épineux problème de hacking. Car de telles attaques se sont multipliées ces derniers jours. Comment alors tenir son système informatique hors de portée des pirates ? Voici quelques pistes pertinentes.

Virus informatique : que comprendre ?

Techniquement, un virus informatique est un programme malveillant conçu pour perturber le fonctionnement normal d’un système. Il en existe 6 grandes catégories : le cheval de Troie, le macrovirus, le keylogger, le ransomware, le boot virus et les vers. Généralement, les ordinateurs et autres installations d’accès à internet sont les points d’entrée de tels intrus. Bien souvent, le mode opératoire de ces programmes pirates varie selon le type. Toutefois, les plus récents sont plus dangereux et attaquent les données pourtant bien sécurisées des utilisateurs. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut rester inactif dans les mesures préventives. D’ailleurs, CDG Blog propose des articles intéressants à ce propos. Mais en attendant, voici ce que pourrait faire en urgence la firme pour éviter le piratage de son système informatique.

Les meilleures solutions contre le piratage informatique

Il existe de nombreuses astuces contre les virus informatiques. Il suffit d’opter pour les plus opérantes afin de minimiser les risques.

  • Une mise à jour de l’antivirus

Il est vrai qu’un antivirus sert en principe à neutraliser tous les programmes malveillants détectés dans le système. Mais s’il n’est pas régulièrement actualisé, il pourrait finalement s’avérer inefficace. Car les hackers perfectionnent également leurs programmes. Il faudra donc installer un antivirus récent, capable d’éliminer le virus. En principe, les mises à jour se signalent automatiquement.

  • Des sauvegardes extérieures

Malgré la performance de votre antivirus, il est toujours conseillé de stocker les ressources informatiques sur un support externe. Cela permet d’avoir une solution de rechange au cas où les pirates auraient réussi à prendre contrôle de votre réseau. Pour ce faire, il est avantageux de privilégier les services cloud. C’est en effet une solution très fiable, en plus elle propose une capacité de stockage illimitée. Et dans le même temps, les collaborateurs peuvent directement accéder aux données depuis leurs différents terminaux.

  • Éviter les sites suspects

Les utilisateurs d’un même réseau informatique doivent éviter de se rendre sur des pages non sécurisées. D’ailleurs, les navigateurs donnent des précisions à ce sujet. Alors dès qu’un site est signalé suspect, il vaut mieux ne pas s’y connecter. Car les pirates peuvent se servir ainsi des données personnelles de l’utilisation pour s’inviter dans le système.

  • Configurer les points d’accès

Les codes génériques sont les moyens les plus utilisés par les hackers pour accéder au réseau informatique. Pour s’en prémunir, il faudra opter pour un code d’accès complexe. Grâce au mélange des caractères par exemple, vous pouvez élaborer un code d’accès personnalisé.

  • Restreindre l’accès

La restriction d’accès est un filtre efficace pour le système informatique. En effet, il permet une meilleure identification de l’utilisateur. Ce qui limite déjà les risques d’intrusion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here